miroir

miroir [ mirwar ] n. m.
mireor XIIe; de mirer
1Objet constitué d'une surface polie (d'abord de métal, aujourd'hui de verre étamé) qui sert à réfléchir la lumière, à refléter l'image des personnes et des choses. glace. Le tain d'un miroir. Se regarder dans un miroir. se mirer. Miroir déformant, grossissant. Miroir de poche, miroir mural. Miroir d'ameublement. 1. psyché. Commerce des miroirs. miroiterie. « Ô miroir ! Eau froide par l'ennui dans ton cadre gelée » (Mallarmé). (1969; calque de l'angl. courtesy mirror) Miroir de courtoisie, fixé dans le pare-soleil du passager avant d'une automobile. — Opt. Miroir plan. Miroirs sphérique, hyperbolique, parabolique.
Spécialt Miroir ardent : miroir concave qui peut enflammer des objets par la concentration des rayons solaires. — Miroir magique, censé faire apparaître des personnes ou des choses absentes. — Miroir aux alouettes : engin composé d'une planchette mobile munie de petits miroirs que l'on fait tourner et scintiller au soleil pour attirer les oiseaux. Fig. Ce qui trompe, ce qui fascine. ⇒ leurre, piège. Psychan. Stade du miroir (Lacan) :première étape de la structuration du sujet, entre six et dix-huit mois, lorsque l'enfant identifie sa propre image.
2Littér. Surface unie qui réfléchit la lumière ou les objets. « le miroir azuré des lacs » (Nerval).
♢ MIROIR D'EAU : pièce d'eau de forme géométrique dans un jardin, un parc.
3(Abstrait) Ce qui offre à l'esprit l'image, la représentation des personnes, des choses, du monde. reflet. Les yeux sont le miroir de l'âme. « Chrétien de Troyes est le miroir de la société féodale française » (Aragon).
4Cuis. Œufs (au) miroir, qu'on fait cuire sans brouiller le jaune et le blanc (cf. cour. Œufs sur le plat).
5Didact. EN MIROIR : de manière à produire une image spéculaire, inversée. Écriture en miroir.

miroir nom masculin (de mirer) Verre poli et métallisé (étain, argent, aluminium) qui réfléchit les rayons lumineux. Surface polie, métallique ou autre, servant aux mêmes usages. Littéraire. Surface unie qui réfléchit les objets : Le miroir des eaux d'une fontaine. Littéraire. Ce qui offre l'image de quelque chose et le met en quelque sorte devant nos yeux : Les yeux sont le miroir de l'âme. Chasse Engin composé de petits miroirs fixés sur une pièce de bois que le chasseur fait pivoter et scintiller au soleil pour attirer les alouettes. (La chasse au miroir est aujourd'hui interdite.) Géophysique Surface de discontinuité séparant des terrains ou des masses d'eau de densité différente et sur laquelle les ondes sonores viennent se réfléchir. Cuirs et peaux Chacune des deux masses ovales cartilagineuses que l'on trouve dans la culée de cheval de part et d'autre de l'échine. Sylviculture Synonyme de blanchis. Zoologie Petit papillon (hespéridé) de France, qui vit dans les bois, sur les graminées. Chez les cigales, appareil membraneux produisant des stridulations. Partie brillante formant une tache sur l'aile d'un insecte. Tache carrée de l'aile de certains canards, plus brillante que le reste du plumage. ● miroir (citations) nom masculin (de mirer) Louis Aragon Paris 1897-Paris 1982 La poésie est le miroir brouillé de notre société. Et chaque poète souffle sur ce miroir : son haleine différemment l'embue. Chronique du bel canto Skira Jean Cocteau Maisons-Laffitte 1889-Milly-la-Forêt 1963 Académie française, 1955 Les miroirs feraient bien de réfléchir un peu avant de renvoyer les images. Essai de critique indirecte Grasset Xavier Forneret Beaune 1809-Beaune 1884 L'avenir est un miroir sans glace. Sans titre, par un homme noir, blanc de visage Xavier Forneret Beaune 1809-Beaune 1884 C'est le miroir qui se mire dans la Femme. Encore un an de sans titre Jean de La Fontaine Château-Thierry 1621-Paris 1695 Il accusait toujours les miroirs d'être faux. Fables, l'Homme et son Image Stéphane Mallarmé Paris 1842-Valvins, Seine-et-Marne, 1898 Ô miroir ! Eau froide par l'ennui dans ton cadre gelée […]. Poésies, Hérodiade Michel Eyquem de Montaigne château de Montaigne, aujourd'hui commune de Saint-Michel-de-Montaigne, Dordogne, 1533-château de Montaigne, aujourd'hui commune de Saint-Michel-de-Montaigne, Dordogne, 1592 Ce grand monde […] c'est le miroir où il nous faut regarder pour nous connaître de bon biais. Essais, I, 26 Jacques Rigaut Paris 1899-Paris 1929 Et maintenant, réfléchissez, les miroirs. Écrits, Publications posthumes Gallimard Henri Beyle, dit Stendhal Grenoble 1783-Paris 1842 Un roman est un miroir qui se promène sur une grande route. Le Rouge et le Noir Pär Lagerkvist Växjö 1891-Stockholm 1974 Les hommes aiment à se voir reflétés en des miroirs troubles. Le Nain miroir (expressions) nom masculin (de mirer) En miroir, qui se présente comme l'image inversée de quelque chose. Miroir à (aux) alouettes, ce qui fascine par une apparence trompeuse. Miroir d'appontage, système optique permettant aux pilotes d'effectuer eux-mêmes leur manœuvre d'appontage sur un porte-avions. Immeuble miroir, entièrement revêtu de glace réfléchissante. Miroir magnétique (ou point miroir), miroir fictif sur lequel semble se réfléchir, quand elle change de sens, une particule chargée, piégée le long d'une ligne de force d'un champ magnétique planétaire et animée d'un mouvement hélicoïdal autour de cette ligne. Miroir de courtoisie, petit miroir fixé sur le pare-soleil du passager avant. Miroir laryngien, miroir qui sert à l'examen de la gorge. Œuf (au) miroir, synonyme de œuf sur le plat. Miroir de faille, plan soit poli, soit strié, par suite du mouvement relatif des deux compartiments de la faille. Miroir d'eau, bassin sans jet d'eau ni fontaine. Miroir magnétique, champ magnétique permettant de réfléchir une particule chargée et de réaliser le confinement d'un plasma, nécessaire pour la production d'énergie par fusion thermonucléaire. Miroir concave, miroir à surface concave, qui fait converger les rayons lumineux. Miroir convexe, miroir à surface convexe, qui fait diverger les rayons qu'il réfléchit. Miroir plan, face plane réfléchissante. Miroir sphérique, miroir à surface sphérique réfléchissante. Stade du miroir, première étape décisive de la structuration du sujet, selon Lacan, et qui se met en place entre 6 et 18 mois, lorsque l'enfant identifie sa propre image dans un miroir. Miroir hertzien, synonyme de réflecteur hertzien. ● miroir (synonymes) nom masculin (de mirer) Verre poli et métallisé (étain, argent, aluminium) qui réfléchit les...
Synonymes :
- psyché
Géophysique. Surface de discontinuité séparant des terrains ou des masses d'eau...
Synonymes :
- réflecteur
Synonymes :
- Sylviculture. blanchis

miroir
n. m.
d1./d Corps (surface polie, glace de verre étamée, etc.) qui réfléchit les rayons lumineux, qui renvoie l'image des objets. Miroir concave, convexe.
|| Fig. Miroir aux alouettes: moyen d'attirer les gens crédules pour les berner.
d2./d Fig. Surface unie réfléchissant les rayons lumineux. Miroir d'eau.
d3./d Fig., litt. Ce qui reproduit l'image de qqch, de qqn. Les yeux, miroir de l'âme.

⇒MIROIR, subst. masc.
A. — 1. Objet constitué d'une surface polie (de verre étamé ou, pour les modèles les plus anciens, de métal) entourée ou non d'un cadre, qui réfléchit la lumière, les personnes et les choses, utilisé notamment pour la toilette ou comme élément de décoration. Synon. glace (v. ce mot II B). Miroir de cristal, de poche, de Venise; miroir déformant, grossissant; miroir mural. Un miroir trouble et louche, dont le tain avait coulé, las de ne pas refléter de figure humaine (GAUTIER, Fracasse, 1863, p.8). Des miroirs circulaires en bronze, à manche d'ivoire parfois richement sculpté, ont été trouvés à Mycènes (J. DÉCHELETTE, Manuel archéol. préhist., celt. et gallo-rom., t.2, 1914, p.339). Un grand silence dans la maison, où tout brille: les miroirs inclinés, les meubles de bois sombre, et le parquet noir (GREEN, Journal, 1934, p.185).
Pop., vulg. Miroir à putains. Séducteur irrésistible, beau gosse. Donne donc ta gueule, miroir à putains, que j'en fasse de la bouillie pour les cochons, et nous verrons après si les garces de femmes courent après toi! (ZOLA, Germinal, 1885, p.1485).
Littér. [P. réf. au miroir symbolisant, dans certaines oeuvres littér. ou artist., l'obstacle à franchir pour accéder à un monde différent] Basculer, passer de l'autre côté du miroir, traverser les miroirs. S'évader du réel; accéder au monde du rêve, du merveilleux. Le fantastique est ici moins directement présent, moins saisissant que dans l'admirable «Femme de Gogol». En fait, dans «la Muette» ou dans «Rubato», l'auteur cherche moins à nous faire basculer de l'autre côté du miroir qu'à révéler les incertitudes de la vie (Le Nouvel Observateur, 20 juill. 1970, p.34, col.3). Dès 1946, dans la Belle et la Bête, Cocteau manie avec virtuosité le fantastique poétique. Dans une oeuvre où l'on traverse volontiers les miroirs et où la mort fait de fréquentes apparitions, Orphée (1949) et le Testament d'Orphée (1960) sont particulièrement significatifs (La Gde encyclop., Paris, Larousse, t.23, 1973, p.4790).
Emplois spéc.
CHASSE. Miroir à/aux alouettes ou d'alouettes; p. ell. miroir. Il chassait au tiré, à courre (...) au miroir (MAUPASS., Contes et nouv., t.2, Rouille, 1882, p.790).
OCCULT. Miroir magique.
2. a) PSYCHOLOGIE
Signe du miroir. ,,Tendance à longuement contempler sa propre image, notée chez les schizophrènes en rapport avec l'angoisse de dépersonnalisation et de perte de l'identité`` (PEL. Psych. 1976).
Stade du miroir. Moment où l'enfant réalise la synthèse de son image corporelle devant le miroir en prenant conscience peu à peu de son identité et de son intégrité propres par rapport au monde extérieur (d'apr. Pt Lar. Méd. 1976). Pour les psychanalystes, le stade du miroir constituerait l'ébauche de ce qui est appelé le «moi» du sujet (Lar. Méd. t.2 1972).
b) OPT. Surface métallisée polie, plane ou courbe, qui réfléchit la lumière. Miroir concave, convergent, convexe, parabolique, plan, sphérique; champ, foyer d'un miroir. Des miroirs concentriques réfléchissant au loin la lumière et la chaleur, allaient brûler en mer la flotte romaine (MICHELET, Hist. romaine, t.2, 1831, p.34). Depuis l'antiquité, de nombreux essais ont été effectués en vue d'utiliser directement l'énergie solaire en la concentrant à l'aide de miroirs ou de lentilles (ROMANOVSKY, Mer, source én., 1950, p.66). On réalise des miroirs dichroïques, qui réfléchissent toutes les radiations de longueur d'onde supérieure à une certaine limite (choisie à volonté) et qui laissent passer celles de longueur d'onde inférieure à cette limite (Hist. gén. sc., t.3, vol.2, 1964, p.211).
Miroir ardent.
B.P. anal.
1. Littér. Surface lisse et brillante qui réfléchit la lumière ou les objets. Miroir des eaux; miroir d'un lac. Les mains jointes, elle avançait sur le miroir du parquet comme les saintes de la Légende dorée sur le cristal des eaux (A. FRANCE, Bonnard, 1881, p.405). L'exact miroir rond d'une lagune reflétait les fûts allongés des pins (MAURIAC, Baiser Lépreux, 1922, p.192).
2. Emplois spéc.
a) ARCHIT. Miroir d'eau. Bassin de forme géométrique, qui agrémente un parc ou un jardin. Synon. canal, pièce d'eau. Les miroirs d'eau de Versailles. Cyprès, nappes de fleurs, balustres, miroirs d'eau (MAURIAC, Journal 1, 1934, p.9):
1. ... nous étions réunis autour du miroir d'eau. C'était un bassin rectangulaire entouré de tous côtés d'une belle marge de pierre fort gâtée par les gelées.
DUHAMEL, Désert Bièvres, 1937, p.161.
b) ART CULIN. Œufs au miroir. Synon. moins usuel de oeufs sur le plat. Les oeufs au miroir, jadis régal de monsieur Renan, sont des oeufs au plat qui doivent cette dénomination à l'enveloppe d'albumine brillante et transparente qui revêt les jaunes (Ac. Gastr. 1962).
c) SYLVIC. Synon. de blanchi(s). Quant aux gros arbres, le garde marqueur prendra soin de faire le miroir le plus petit et le moins profond possible, et de le placer sur une grosse racine plutôt que sur le fût même du sujet (A. JOLYET, Traité pratique de sylvic., Paris, Baillière, 1916, p.230).
d) ZOOL. Tache brillante sur l'aile d'un insecte ou d'un oiseau. Bec court et assez plat; (...) une plaque à reflets métalliques (miroir) sur les ailes (E. PERRIER, Zool., t.4, 1931, p.3276).
C.Au fig.
1. a) Vx. Modèle. Synon. archétype, parangon. Miroir de douceur, de vertu, de patience. L'homme de guerre, miroir et parangon de chevalerie, se fait des cadavres de ses compagnons un marchepied à l'avancement (PROUDHON, Syst. contrad. écon., t.1, 1846, p.343).
b) Reflet fidèle, image exacte (de quelqu'un ou de quelque chose). Si vos personnages ne parlent pas politique, reprend l'éditeur, ce ne sont plus des Français de 1830, et votre livre n'est plus un miroir, comme vous en avez la prétention (STENDHAL, Rouge et Noir, 1830, p.376). Ce terrible pamphlet des Liaisons dangereuses, où beaucoup voulaient voir le miroir d'une société corrompue (BARRÈS, Cahiers, t.9, 1912, p.314):
2. J'aurais voulu que ce journal fût plus complet, qu'il y eût tout, mais cela n'est pas possible... Il faut choisir. Dans ces conditions, un journal cesse d'être le miroir fidèle qu'on voulait, il ne montre qu'un portrait partiel...
GREEN, Journal, 1943, p.61.
2. HIST., littér. Miroir du monde. Ouvrage didactique du Moyen Âge, à caractère encyclopédique. Bestiaires, miroirs du monde, vitraux et porches de cathédrales s'accordent pour décrire, chacun dans son langage propre, un univers symbolique, dont les êtres, pris dans leur essence même, ne sont que des expressions de Dieu (GILSON, Espr. philos. médiév., 1931, p.104).
REM. Miroir(-)de(-)Vénus, (Miroir de Vénus, Miroir-de-Vénus)subst. masc., bot. Plante herbacée (de la famille des Campanulacées) à fleurs blanches ou violettes. Synon. spéculaire. Il est aux bois des fleurs sauvages (...). Elles se nomment: bouton d'argent (...) jacinthe des champs, miroir-de-Vénus (A. FRANCE, P.Nozière, 1899, p.172). Mauvaise herbe d'ailleurs pleine de grâce et de beauté, dont la corolle d'un beau violet sombre, parfaitement aplanie, lui fait donner le nom flatteur de «Miroir-de-Vénus» (H. ROMAGNESI, J.WEILL, Fleurs sauvages de France, t.2, Paris, Bordas, 1979, n° 267).
Prononc. et Orth.:[]. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. 1. a) [1119 mirëur (PHILIPPE DE THAON, Comput, 2657 ds T.-L., s.v. mirëor — var. ms. A XIIe s. mirueir)] 1260 miroir «objet dont la surface sert à refléter l'image de quelque chose ou de quelqu'un» (ETIENNE BOILEAU, Métiers, 43 ds T.-L., s.v. mirëoir); b) 1432 miroir ardant (BERTRANDON DE LA BROQUIÈRE, Voyage d'outremer, éd. Schefer, p.61 ds GAY); c) av. 1573 «objet réfléchissant la lumière pour tromper les animaux que l'on chasse» (JODELLE, Œuvres et Meslanges poëtiques, Paris, Lemerre, II, 308 ds IGLF); 1844 au fig. (SAINTE-BEUVE, Corresp., t.5, p.735: voilà que son livre mystérieux d'Outre Tombe va servir, en quelque sorte, de miroir à prendre les alouettes, c'est-à-dire à faire des chalands à M. Emile Girardin); 1846 au propre miroir à alouettes (BESCH.); 1898 au fig. miroir aux alouettes (LORRAIN, Âmes automne, p.33); d) 1803 miroir magique (KRÜDENER, Valérie, préf., p.78); 2. [ca 1165 mirëor (Troie, 5121 ds T.-L., s.v. mirëor)] ca 1280 mirëoirs «modèle, type idéal» (GIRARD D'AMIENS, Escanor, 25830, ibid., s.v. mirëoir); 3. [1er quart XIIIe s. mirëours (RECLUS DE MOLLIENS, Charité, 60, 1, ibid., s.v. mirëor)] 1266 «ce qui offre l'image des choses ou des gens, représentation exacte de», utilisé dans des titres d'ouvrages didactiques (ROBERT DE L'OMME, Li Miroirs de Vie et de Mort, éd. A.Långfors ds Romania t.47, p.513); 4. début XIVe s. «surface qui réfléchit la lumière et l'image des choses» li mireoirs de la fontaine (Ovide moralisé, éd. C. de Boer, III, 1883); 1680 oeufs au miroir (RICH., s.v.oeufs); 5. ca 1450 «tache chatoyante de plume de paon» (Archives du Nord, B 7662, pièce 9 ds IGLF); 1611 «taches de la robe du cheval» bay à miroir (COTGR.). Dér. de mirer; suff. -oir. Fréq. abs. littér.:2462. Fréq. rel. littér.: XIXe s.: a) 2416, b) 3580; XXe s.: a) 4170, b) 3982. Bbg. QUEM. DDL t.16.

miroir [miʀwaʀ] n. m.
ÉTYM. V. 1268; mireor, v. 1130; mireür, v. 1119; de mirer.
A
1 (V. 1119). Objet de forme variable, constitué d'une surface polie (autrefois de métal, puis, plus généralement, de verre étamé) qui sert à réfléchir la lumière, à produire l'image (cit. 5) des personnes et des choses. Glace (II.).
REM. Pour la distinction d'emploi entre miroir et glace. → Glace, supra cit. 29.
Tain d'un miroir. || Ternir un miroir. || Briller comme un miroir. Miroiter. || Se regarder, se voir dans un miroir, ou (vx), au miroir. Mirer (se). → Efféminer, cit. 6; légion, cit. 8. || Miroir déformant, grossissant. || Miroir de poche, miroir mural (→ Image, cit. 4). || Miroir d'ameublement. Psyché.
Miroir en pied, à trois faces.1969. || Miroir de courtoisie (calque de l'angl. courtesy mirror), fixé dans le pare-soleil du passager avant d'une automobile. || Miroir de Venise. || Commerce des miroirs. Miroiterie, miroitier.Icon. || Le miroir, attribut de la vérité personnifiée.
0.1 N'as-tu pas vu, Thérèse, des miroirs de formes différentes, quelques-uns qui diminuent les objets, d'autres qui les grossissent; ceux-ci qui les rendent affreux; ceux-là qui leur prêtent des charmes; t'imagines-tu maintenant que si chacune de ces glaces unissait la faculté créatrice à la faculté objective, elle ne donnerait pas du même homme qui se serait regardé dans elle, un portrait tout à fait différent, et ce portrait ne serait-il pas en raison de la manière dont elle aurait perçu l'objet ?
Sade, Justine…, t. I, p. 188.
1 (…) jetant, toutes les fois qu'il passait devant, un coup d'œil interrogatif au miroir de Venise, lequel, contre l'ordinaire des miroirs, lui faisait à chaque demande une réponse flatteuse.
Th. Gautier, le Capitaine Fracasse, XIII.
2 (…) Ô miroir !
Eau froide par l'ennui dans ton cadre gelée (…)
Mallarmé, Poésies, Autres poèmes, « Hérodiade », II.
3 Le soir, dans ma chambre d'hôtel, j'allume toutes les lumières, je combine divers jeux de miroirs, je me cherche, tour à tour, de face, de profil, de dos, de trois-quarts.
G. Duhamel, Scènes de la vie future, XI.
4 À Corinthe, en Grèce, on confectionnait des miroirs en bronze blanc; à Rome on les fit en argent et même en or. Cependant les Égyptiens et les Grecs connaissaient les miroirs de verre; la feuille transparente était doublée d'une plaque mince de métal… Les miroirs de Venise, les premiers en date, étaient fort petits, en verre soufflé puis étalé. Les premières glaces coulées à Saint-Gobain servirent aussitôt à faire des miroirs qu'on obtenait par étamage de ces glaces (…)
F. Meyer et P. Grivet, le Verre, p. 71.
Palais des miroirs (syn. : palais des glaces).
4.1 L'attraction foraine dite Palais des Miroirs est une baraque dont l'intérieur contient un labyrinthe cloisonné de glaces les unes avec tain les autres transparentes. Après avoir payé on entre, il s'agit d'en sortir. C'est alors qu'on bute désespérément contre sa propre image ou contre un visiteur coupé de nous par une vitre. Les badauds, de la rue assistent à la recherche du chemin invisible.
Jean Genet, Journal du voleur, p. 282.
Opt. || Miroir plan. || Miroir tournant. || Miroirs angulaires, parallèles, triples. || Miroir sphérique, concave ou convergent, convexe ou divergent, hyperbolique, parabolique. || Foyer, axe, plan focal, ligne, surface caustique, centre optique, sommet d'un miroir. || Champ, convergence, distance focale, grandissement ou grossissement linéaire, ouverture d'un miroir. || Théorie, formules des miroirs. || Image (cit. 9) dans un miroir.Technol. || Appareils ou instruments utilisant les propriétés des miroirs. Réflecteur, rétroviseur, réverbère, spéculum, télescope.
Loc. (1474). || Miroir ardent (cit. 9 et 10) : miroir concave qui peut enflammer les objets par les rayons solaires.Miroir magique, utilisé autrefois dans l'art de la divination, et réputé faire apparaître des personnes ou des choses absentes. — ☑ Chasse. Miroir à (aux) alouettes, ou, absolt, miroir (→ Alouette, cit. 4) : engin composé d'une planchette (souvent en forme de silhouette d'oiseau), munie de petits miroirs et tournant sur un axe, que l'on fait scintiller au soleil pour attirer les alouettes et d'autres oiseaux. Piège. Fig. Ce qui trompe, ce qui fascine (→ Alouette, cit. 5).
4.2 Tous les tiroirs remplis de riens inutiles et charmants dont mon enfance était éblouie (miroirs aux alouettes, vieilles boîtes à poudre, encriers, clefs), ont été vidés dans les buissons.
Cl. Mauriac, le Temps immobile, p. 206.
Psychan. || Stade du miroir (J. Lacan) : première étape de la structuration du sujet, entre six et dix-huit mois, lorsque l'enfant est apte à reconnaître sa propre image. || Le stade du miroir correspond à l'émergence du symbolique, de l'imaginaire (image projetée) et du rapport au réel.
Psychiatrie. || Signe, symptôme du miroir : symptôme schizophrénique, longue contemplation de sa propre image dans les miroirs, avec sentiment d'altération, de dépersonnalisation.
Par compar.Comme un miroir : lisse, brillant, réfléchissant la lumière. || Eau lisse (cit. 1) comme un miroir. || Parquet ciré comme un miroir.
Loc. fig. et fam. Miroir à putains : beau jeune homme (iron.)
2 (1689). Littér. Surface unie qui réfléchit la lumière ou les objets. || Le miroir des eaux. || L'étang (cit. 3), profond miroir. || Le miroir des lacs profonds et calmes (→ Cygne, cit. 4), de la mer (→ Crépuscule, cit. 2).
5 (…) nous allâmes parcourir les bois encore enveloppés des brouillards d'automne, que peu à peu nous vîmes se dissoudre en laissant reparaître le miroir azuré des lacs.
Nerval, les Filles du feu, « Angélique », XI.
(1715). || Miroir d'eau : pièce d'eau de forme géométrique dans un jardin, un parc. Canal.
6 Il sortait dès le matin et faisait le tour du parc. Il y avait de fortes gelées blanches. Le « miroir d'eau » portait un plumage de vapeur.
G. Duhamel, Chronique des Pasquier, V, X.
Immeuble miroir (appos.), où la façade en mur-rideau est entièrement vitrée.
3 (Fin XIIe). Abstrait. Ce qui offre à l'esprit l'image, la représentation des personnes, des choses, du monde… (→ Individuel, cit. 6; insouciance, cit. 3). || Les yeux sont le miroir de l'âme. || « Homme libre, la mer est ton miroir » (→ Déroulement, cit. 2, Baudelaire). || « L'exemple (cit. 3) souvent n'est qu'un miroir trompeur » (Corneille). || Le théâtre en France est le miroir des lois et des coutumes (→ École, cit. 21).
7 Un roman, c'est un miroir : tout le monde le dit. Mais qu'est-ce que lire un roman ? Je crois que c'est sauter dans le miroir. Tout d'un coup on se trouve de l'autre côté de la glace au milieu de gens et d'objets qui ont l'air familiers.
Sartre, Situations I, p. 14.
8 Il me semble qu'on pourrait aussi justement comparer Chrétien (de Troyes) à Tolstoï, dont il a été dit par une expression d'une grande beauté qu'il avait été « le miroir de la révolution russe ». Chrétien de Troyes est le miroir de la société féodale française, de ses mœurs, de ses grandeurs et de ses faiblesses (…)
Aragon, les Yeux d'Elsa, Appendice, p. 97.
B Emplois spéciaux (métaphoriques et techniques).
1 (1690, Furetière). Entaille sur le tronc d'un arbre, portant une marque au marteau signifiant que l'arbre doit être réservé ou abattu. → Blanchis, flachis.
2 (1690). Loc. || Œufs au miroir : œufs sur le plat (cour.) Aussi en appos. : œufs miroir.
3 Cavité dans le parement d'une pierre, produite par un éclat (en maçonnerie).
4 a Tache brillante, mordorée (sur l'aile d'un papillon, le plumage d'un oiseau). || Les miroirs de la queue du paon ( Ocelle). b Spécialt. Fauconn. Moucheture brillante du plumage.
c Partie luisante du poil d'un cheval, sur la croupe.
5 (Syntagmes). || Miroir de Vénus : campanule à corolle circulaire. Spéculaire.
Miroir d'âme, miroir de la Vierge, miroir du pèlerin : gypse laminaire à surface brillante.
6 Par anal. Surface de réflexion séparant deux couches de roches de densités différentes, et sur laquelle les ondes sonores se réfléchissent.
Miroir magnétique : dispositif produisant des champs capables de réfléchir un plasma et de le confiner.Miroir électronique : champ électrique faisant rebrousser la trajectoire d'électrons.
7 Didact. || En miroir : de manière à produire une image spéculaire (inversée). || Écriture en miroir, souvent exécutée spontanément par les gauchers. || Parole en miroir. || « Parmi ces bizarres aphasies, la “parole en miroir”, signalée depuis peu, n'est certes pas la moins bizarre » (Année scientifique et industrielle, 1897, p. 269, 1896).
C Didact. ou anc. (Dans les titres de diverses compilations médiévales). || Miroir historial. || Miroir de Saxe. || Miroir de Souabe.Mod. (Dans des titres de périodiques). || Miroir des Arts.
DÉR. Miroiter, miroitier.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • miroir — Miroir. s. m. Glace de verre ou de crystal qui estant enduite par derriere avec du vif argent, exprime la ressemblance des objets qu on luy presente. Miroir de Venise. grand miroir. miroir de toilette. miroir de poche. miroir de crystal de roche …   Dictionnaire de l'Académie française

  • Miroir — Surtout porté dans la Marne et dans le Nord, également présent en Belgique, le nom a pu désigner par métonymie un miroitier, mais il devrait plutôt s agir d un toponyme, peut être avec le sens de tour de guet (ancien français miroir = ouverture… …   Noms de famille

  • Miroir — (spr. Miroar), Berg der Jurakette im franz. Depart. Ain; 4060 Fuß über dem Genfersee …   Pierer's Universal-Lexikon

  • Miroir — A French term for the gloss given to fabrics in the finish …   Dictionary of the English textile terms

  • miroir — obs. form of mirror n …   Useful english dictionary

  • miroir — (mi roir) s. m. 1°   Verre étamé, ou métal poli, qui rend la ressemblance des objets qu on lui présente. Se regarder dans un miroir. •   Je ne veux point m amuser à vous dire... que votre teint a une beauté et une fleur qui assure que vous n avez …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • Miroir — Pour les articles homonymes, voir Miroir (homonymie).  Pour l’article homophone, voir Mirwart …   Wikipédia en Français

  • MIROIR — s. m. Glace de verre ou de cristal, qui, étant enduite par derrière avec une feuille d étain et du mercure, réfléchit l image des objets qu on lui présente. Grand miroir. Miroir de toilette, de poche. Miroir de cristal de roche. Bordure de miroir …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • MIROIR — n. m. Glace de verre ou de cristal étamée, ou métal poli, où l’on peut regarder son image réfléchie. Miroir de toilette, de poche. Miroir de Venise. Se regarder dans un miroir. Cette femme est sans cesse devant son miroir. Les anciens avaient des …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • miroir — ● n. m. ● 1. ►INTERNET Un seul r en français. site étant ou incluant une copie des fichiers d un autre site, et permettant d avoir accès à ces fichiers alors même que le serveur original est surchargé ou de l autre côté de la planète. Comparer à… …   Dictionnaire d'informatique francophone

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.